Hospitalité, Convivialité, Fraternité

Rubrique parue dans Saint-Maur Infos Octobre 2018

La centaine de migrants hébergée (21/9) par réquisition du Préfet au gymnase Noël a suscité diverses réactions. Alors que le maire communiquait sur un renforcement des polices, que des écrits instillant la peur se répandaient, nombre de Saint-Mauriens manifestaient spontanément leur hospitalité. Aux côtés de l’assos. Aurore, ils ont assuré distributions de repas, cours de français, vestiaire et convivialité jusqu’au départ de ces migrants (9/10) où émotion et fraternité étaient palpables.

Cet élan de solidarité et d’ouverture à l’Autre doit interpeller dans une ville comme Saint-Maur où le rejet du logement social, et donc de ses bénéficiaires, est une pratique assumée ; et ce d’autant plus que cet entre-soi élitiste coûte très cher : 7 M€. Soit pour tous les Saint-Mauriens : des impôts locaux en hausse, des aides/services allégés (associations, personnes âgées, arrêt de la navette municipale), des tarifs en hausse (péri-scolaires, ..).

Alors, plutôt que d’entonner l’habituel « C’est pas moi, c’est l’autre » (i.e. Etat, gouvernement..), le maire et sa majorité devraient méditer cette phrase d’A. de Saint Exupéry : « Si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis ».

 

Elisabeth Bouffard-Savary

 

 

 

Copyright ©2018 pssaintmaur94.org
f t g m