Commentaires Commentaires

Questions d’actualité du Groupe « Saint-Maur écologique et solidaire » 28/9/2017

Question 1 : Immeuble du 56, boulevard Rabelais : responsabilité de la ville de Saint-Maur

« Monsieur le Maire,

Nous avons été alertés par la situation de l’immeuble du 56, Bd Rabelais pour lequel la ville et la Préfecture ont pris un arrêté de péril imminent.

En conséquence, pouvez-vous informer le Conseil municipal de la nature des risques encourus par les habitants de cet immeuble, de la responsabilité de la ville et de la Préfecture sur ce dossier (s’agissant notamment de l’occupation persistante des locaux) et des mesures en cours, notamment de relogement ? »  

 

Question 2 : Demande de report des Points 30 à 33 de l’OJ du CM de ce jour

« Monsieur le Maire,

Les Points 30 à 33 de l‘OJ de ce Conseil portent sur la désaffectation, le déclassement en vue de cession de 4 parcelles pour un montant total de 10 millions € (Maison des associations, Maisons de Quartier de La Pie, de Saint-Maur Créteil, du Parc).

Nous demandons dores et déjà le retrait de ces points de l’OJ afin qu’au préalable à toute décision :
     -  dans le cadre d'une concertation, les associations aient la garantie, de pouvoir se réunir et d'organiser leurs activités dans d'autres lieux, selon des modalités conformes à leurs besoins et ce, en continuité des pratiques actuelles ;
        -  les projets immobiliers envisagés soient présentés (nb et type de logements, calendrier, etc..) et débattus en conseil municipal. »

Question 3 : Environnement

 

« Monsieur le Maire,

 

Les bords de Marne, piétonnisés le dimanche, continuent à être empruntés par de trop nombreux véhicules, obligeant les piétons et les vélos, etc.. à se déporter sur le trottoir et fragilisant ainsi l’intérêt de cette piétonisation.

Si l’on peut comprendre la nécessité de laisser un accès aux riverains, il doit être limité à la courte distance entre les 2 rues donnant accès à la berge de leur domicile.

 

Des dispositifs dissuasifs pourraient-ils être mis en place ? Ex : présence de la PM rappelant la réglementation ; article dans le St Maur Infos en termes de bilan de piétonisation ; note à tous les riverains yc les restaurateurs ? »

 

 

 

Cession sans concertation préalable de propriétés communales : lettre adressée aux Associations

Saint-Maur, le 23 septembre 2017

Monsieur le Président, Madame La Présidente,

A l’ordre du jour du Conseil municipal du jeudi 28 septembre figure, à notre très grand étonnement, le projet de vendre quatre propriétés communales : la Maison des Associations de Saint-Maur (dont la création avait été obtenue en 2008) et 3 maisons de quartier (La Pie, Le Parc et St-Maur Créteil).

Il apparaît qu'aucune concertation n'ait été organisée alors que les bâtiments concernés permettent, notamment la Maison des Associations, à des dizaines d'associations saint-mauriennes de se réunir, d'organiser leurs activités et leurs instances (assemblée générale) et d'inviter la population à des soirées débats ou expositions ou tout autre évènement dans les salles de réunions mises à leur disposition.

La municipalité, dans ses compétences générales, soutient les services publics rendus par les associations à la population saint-maurienne ; la vie associative, souvent louée par la majorité municipale, assure le lien social et est à l'origine de nombreuses initiatives et innovations.

Compte tenu de ce que représente pour les associations l’utilisation de ces bâtiments, celles-ci ne peuvent être mises devant le fait accompli, qui plus est, en l'absence de toute esquisse de solution de substitution (à l'exception du service Animation de la mairie (qui y réside...), et de 6 autres associations qui seules bénéficient exclusivement de locaux pérennes).

Pour ces raisons : absence de concertation, absence de solutions de substitution, absence d'informations quant aux projets envisagés (calendrier, nombre et type de logements, locaux d'activité, espaces pour les associations, etc..), nous demanderons le retrait de ces délibérations de l'ordre du jour du conseil du 28 septembre 2017 et exigerons qu'au préalable :


     -  dans le cadre d'une concertation, les associations aient la garantie, de pouvoir se réunir et d'organiser leurs activités dans d'autres lieux, selon des modalités conformes à leurs besoins et ce, en continuité des pratiques actuelles. Une telle concertation est indispensable avec toutes les associations, sans exception, qui ont bénéficié des locaux l'année passée. Déjà déstabilisées par les baisses de subventions, la réduction des emplois aidées, les associations ne doivent pas être mises à la rue ;
        -  les projets immobiliers envisagés soient présentés et débattus en conseil municipal.

Nous tenions à vous faire part au plus vite de notre détermination sur ce dossier.

D'ici le conseil, nous envisagerons les modalités permettant de faire valoir le point de vue associatif auprès du Maire. Si vous souhaitez vous associer et/ou participer à cette démarche, merci de nous en informer par retour de mail.

Bien cordialement.


Elisabeth Bouffard-Savary, Roméo De Amorim, Denis Laurent , Jacques Leroy, Pascale Luciani-Boyer, Catherine Thèves, conseillers municipaux de Saint-Maur (94100)

 

 

Cession sans concertation préalable de propriétés communales (Saint-Maur) : Maison des Associations et Maisons de quartier de La Pie, St Maur Créteil, Le Parc

Le Maire s’apprête à vendre 4 propriétés communales, dont la Maison des Associations, sans aucune concertation, sans information préalable. Le vote aura lieu au prochain Conseil municipal (jeudi 28 septembre 2017) (Point 30 à 33) et l’issue ne fait aucun doute puisque les élus de la majorité municipale voteront, sans hésiter, en faveur de ces ventes.

Les Associations,  elles qui utilisent largement cette Maison des Associations pour se réunir, travailler, animer leurs activités, etc… ont-elles prévenues de ce projet ; a-t-on proposé à ces associations, qui sont tant « encouragées » et félicitées publiquement des solutions, un calendrier ? Non.

Aucun égard. Seulement, la réduction de leurs subventions.

Et les utilisateurs des Maisons de quartier ont-ils été informés ? Rien, aucune info pour la quasi-totalité d’entre-elles.

Ces ventes sont faites afin de réaliser des opérations mixtes de logements et de locaux d’activité, selon un cahier des charges. Quel type de logements ? Combien ? Quel calendrier ? Quel cahier des charges ? Aucune information.

En résumé, le maire demande au Conseil municipal un chèque en blanc pour mener à bien ces opérations.

Et bien non ! Nous demanderons le report de ces points et exigerons comme préalable à toute vente de ces biens immobiliers communaux, une concertation pour les Associations et un débat en Conseil municipal quant aux projets immobiliers envisagés.

Tel est le sens de Cession sans concertation préalable de propriétés communales : lettre adressée aux Associations adressée ce jour aux Associations et signée par ordre alphabétique d’Elisabeth Bouffard-Savary, Roméo De Amorim, Denis Laurent , Jacques Leroy, Pascale Luciani-Boyer, Catherine Thèves, conseillers municipaux de Saint-Maur (94100)

 

 

 

Conseil municipal du 23 mars 2017 Question d’actualité du Groupe « Saint-Maur écologique et solidaire »

 

Conseil municipal du 23 mars 2017

Question d’actualité du Groupe « Saint-Maur écologique et solidaire »

 

*********************

Question 1 : Panneaux d’affichage libre

«Monsieur le Maire,

15 panneaux d’affichage libre sont implantés dans la ville ; ils sont réservés, par Arrêté du 15/4/2009, à l’affichage d’opinion et aux associations sans but lucratif.

Pouvez-vous rappeler ce principe à l’entreprise mandatée par la municipalité pour les collages divers et variés d’informations, certes municipales, mais pour lesquelles d’autres espaces sont réservés ?

Cette demande est valable pour toute l’année mais prend une importance toute particulière, actuellement puisque nous sommes en période électorale».

 

Commentaire post- réponse : pas certain que notre demande soit entendue … On verra au cours des prochaines semaines la mesure des pratiques démocratiques de la majorité municipale car en termes de collage, entre une entreprise mandatée par la municipalité (nous tous) et des militants, on situe rapidement le rapport de force … !!

 

 

Question 2 : Opération «Villes respirables à 5 ans »

 

« Monsieur le Maire,

Nous sommes, comme vous, très soucieux de la qualité de l’air, ne serait-ce que pour des raisons évidentes de santé publique.

Or, dans le cadre de l’opération « Villes respirables 5 ans », menée en 2015 par le Ministère de l’Ecologie, il a été proposé à Saint-Maur « un contrat local de transition énergétique  pour soutenir son projet en faveur de la qualité de l’air ».

Lorsque nous avons évoqué ce sujet au Conseil municipal du 15 décembre 2016, vous avez indiqué que la ville avait bénéficié d’une dotation de 50 000€, mais sans préciser le type d’actions concernées.

Question : à quelle(s) action(s) cette dotation a-t-elle été utilisée/est-elle utilisée ? »

Commentaire post-réponse : décidemment pas de réponse précise quant au projet financé avec ces 50 000€. Le maire répond que la compétence Développement Durable est maintenant à l’EPT et en profite pour émettre quelques traditionnelles critiques sur l’EPT (dont il est Vice-Président). Le flou demeure.

Question 3 : Infocom

« Monsieur le Maire,

Divers courriers semblent avoir été échangés ces dernières semaines, et même très récemment, concernant la sortie de Saint-Maur d’Infocom 94, syndicat chargé de la gestion informatique des services des collectivités adhérentes.

Pour mémoire, vous avez fait voter le 10/12/2015 la sortie de Saint-Maur d’Infocom94 (syndicat crée en 1966 par St Maur et présidé depuis lors par un représentant de la ville) sur la base d’un argumentaire en 3 points : insuffisances, coût pour la ville de 600 000€/an et nécessité, à l’occasion de la constitution de la Grande Métropole de Paris, de privilégier des groupements de commande et de réorienter la stratégie vers des solutions technologiques innovantes.

Nous avons voté « Contre », très intrigués d’une part, par cette proposition que rien ne laissait supposer, puisque le Rapport annuel d’Activité louait quelques semaines plus tôt le rôle d’Infocom ; d’autre part, considérant l’insuffisante prise en compte, par la ville, du coût réel d’une telle sortie, etc.. « 

Où en êtes-vous 15 mois plus tard ? Quel est le point de la situation, sachant que le Comité d’Infocom s’est réuni ce 21 mars ? »

Commentaire post-réponse : en résumé, cela suit son cours. Aucune information sur la réunion qui s’est déroulée l‘avant-veille du Conseil municipal ; aucune information sur le contenu des courriers adressés par la municipalité à Infocom. Belle démonstration de l’opacité du fonctionnement de cette gestion municipale.

 

 

 

Les échos du Conseil municipal du 1er février 2017

(Voir également Compte rendu analytique et la vidéo de retransmission)

Quatre points importants à l’ordre du jour (ou évoqués lors) de ce conseil municipal (CM) : le Débat d’Orientation Budgétaire, le rapport Développement Durable de Saint-Maur, l’aménagement du stade Chéron, et l’exploitation des parkings souterrains et stationnement en surface (Délégation de Service Public -DSP).

Côté ambiance : comme d’habitude.  Des propos déplacés, des attaques politiciennes en dehors de tout contexte municipal, des questions sans réponse ou bien des réponses hors sujet comme si la question n’avait pas été comprise, etc.. Illustration significative et éclairante des postures quelque peu arrogantes dont les droites sont si friandes. Alors qu’en réalité, il n’y a pas de quoi sa vanter !!!

Revenons à l’ordre du jour et commençons par le sujet « Parkings ». Une décision de justice, suite au recours d’un des candidats à l’obtention de la DSP, casse le marché attribué à Eiffia (Conseil municipal du 17/11/2016). Tout est à recommencer. (Points 3 et 6 retirés de l’ordre du jour).

Quel camouflet pour une majo politique qui se félicite bien souvent de ses compétences en marché public ! Cette bavure va nous coûter la modique somme de 1,5 millions€ pour 2017, sauf à ce que les propositions des candidats ne deviennent source d’inspiration pour une meilleure gestion locale. Une copie de la décision de justice est demandée : à ce jour, une semaine après, rien, toujours rien.

 Pour mémoire : notre Groupe a voté Contre le principe de la DSP parkings (CM du 25/6/2015) et Contre le choix d’Effia (CM du 17 novembre 2016) en raison de fragilités dans l’analyse des offres.

Lire la suite : Les échos du Conseil municipal du 1er février 2017

Copyright ©2019 pssaintmaur94.org
f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données