Roms Saint Maur Roms Saint-Maur

19 ème Cercle de silence

PARTICIPONS  AU 19ème CERCLE DE SILENCE A SAINT-MAUR
 
le  vendredi 25 mars 2011, de  18h30 à 19h30,
Parvis du RER Saint-Maur Créteil

NOUVELLES DES SANS PAPIERS DU VAL DE MARNE

A Saint-Maur, la famille N'guyen a été régularisée,
Après une mobilisation sans précédent (pétition de plus de  1000 signatures, à l'initiative de RESF et des parents d'élèves ), la famille saint-maurienne  N'guyen, qui a quitté le Vietnam il y a 23 ans,   vivant en France depuis plus de 10 ans, a finalement été régularisée. Le droit à l'éducation de leur fils, élève du Lycée Marcelin Berthelot,  et le droit  au respect de la vie privée et familiale de ces  personnes ont finalement prévalu.

A Villeneuve-le-roi, la volonté d'exclusion de familles Roms en échec

La trentaine de Roms, qui ont cherché refuge en juin 2010 sur le terrain de la Pierre Frite,  propriété du Conseil général 94 , font l'objet d'une campagne éhontée, visant à leur expulsion , orchestrée par la municipalité, dans le cadre du  programme gouvernemental de destruction  des campements de roms.

La décision du conseil Constitutionnel, en date du 10 mars dernier, de censurer, parmi d'autres articles de la LOPPSI 2 (par exemple l'autorisation de faire sièger des tribunaux dans les centres de rétention ),  celui qui permettait  aux  préfets de faire  procéder à l’évacuation d’un campement de fortune contre l’avis du propriétaire du terrain,  met un terme à cette menace. Le Conseil général,  plutôt que d'expulser les  Roms,  se propose de  construire avec eux  un projet  d’insertion durable.

 

Les 34 Roms de Sucy en danger ( voir fichier joint)

Après 2 expulsions depuis août 2010, les familles Roms de Sucy, accueillies pour l'hiver au Relais Sainte-Jeanne, attendent avec espoir la réalisation du projet

monté par le Comité de Soutien, Romeurope et les partenaires sociaux et institutionnels. Celui-ci consiste en une insertion par le travail et l'habitat en auto-construction.

Le refus de la municipalité  de Sucy, contrairement aux accords initiaux,  de contribuer au succès de ce projet par la mise à disposition d'un terrain communal menace ces familles d'une 3ème expulsion.  Merci de signer la pétition à l'adresse http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2011N7680

Les grévistes d'Oxyplus 1 an et demi après.

Sur les 11grévistes - soutenus par la CGT-de cette société de nettoyage de  Joinville, 9 ont été régularisés, un 10 ème  est encore en cours de traitement,  le dernier  fait l'objet d'un recours du comité de soutien.

Par notre participation au 19 ème cercle de silence de Saint-Maur, aussi nombreux que possible,
Protestons contre les lois Besson et Loppsi 2, qui,  si elles sont effectivement appliquées,
vont se traduire par  une dégradation considérable du sort des sans-papiers
 
Prochains cercles de silence : Les vendredis 22 avril et 27 mai 2011
Bien cordialement, 
Christine Benoît, Claudine Fouqueré, Jean Grandclaudon, Isolde Houziaux, Bruno Jamet, Claude Karr, Denis Laurent, Guy Le Tétour, Anne Moirée.
contact :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
blog :
http://cercle-silence.over-blog.com/ .

Des solutions pour trois familles Roms à Saint Maur

DSC_5191Des solutions pour trois familles Roms à Saint-Maur ?

Dans une ville de 73 000 habitants, est-il vraiment impossible d'héberger, en urgence, 13 personnes (6 mineurs et 7 adultes dont 2 personnes nécessitant une surveillance médicale), à l’entrée de l’hiver, ce qui donnerait un peu de temps pour élaborer une solution durable et digne mettant fin à l'errance de ces familles !

Malgré plusieurs demandes de rendez-vous pour expliquer la situation, malgré un rassemblement devant la mairie (8 novembre 2010), malgré l’ « émotion » de la presse nationale, malgré un tout récent courrier comportant des propositions, H. Plagnol refuse de recevoir (à ce jour) les représentants du Comité de soutien à ces familles.

Minorité discriminée, les Roms roumains sont pourtant citoyens européens depuis 2007. Si dans le Val-de-Marne, 200 d’entre eux sont en situation d’insertion, 300 autres sont en situation de très grande précarité, aggravée depuis les expulsions d’août 2010.

Lire la suite : Des solutions pour trois familles Roms à Saint Maur

Roms : Conférence de presse devant la mairie. La position consternante de la mairie

DSC_5227Ce soir, 8 novembre 2010, devant la mairie, le Collectif de soutien aux 3 familles  Roms de Saint-Maur (7 adultes et 6 mineurs) a tenu une conférence de presse.

Ce fut l'occasion de rappeler l'histoire de ces familles, présentes dans le Val de Marne depuis 10 ans, explusées à  plusieurs reprises avec pour conséquence la  déscolarisation des familles, le manque de soins, le manque de tout.

Ce fut également l'occasion de témoigner que dans d'autres communes y compris dans le  94, des projets d'insertion aboutissent, dès lors que les collectivités apportent un tant soit peu leur aide. C'est ce bien ce qui est demandé à la municpalité qui demeure inflexible.

La présidente de la LDH a quand même été autorisée à entrer dans la mairie pour remettre une nième letrre de demande de rendez-vous. M.H. Plagnol, maire, étant absent (enfin c'est ce qui a été dit officiellement ...!? ), cette lettre a été réceptionnée par les sevices admisnitratifs. 

Les 3 élus PS, membres du Collectif de soutien, n'ont même pas été autorisés à entrer dans la mairie ("la maison des citoyens" !), dont l'entrée était barrée par de nombreux  policiers. 

Consternant !

Pourtant des solutions existent  : les villages d'insertion, une expérience réussie :


http://www.iledefrance.fr/lactualite/social-solidarite/sante-social-solidarite/des-villages-dinsertion-pour-aider-les-roms-a-sintegrer/


Nouvelle demande de rencontre au sujet des familles Roms de Saint-Maur (6 mineurs et 7 adultes)

DSC_5283Troisième demande de rendez-vous avec H.Plagnol, député-maire de Saint-Maur,

 

Devant l'extrême urgence de la situation, alors que nous sommes à l'entrée de l'hiver, le Collectif de soutien prend des contacts et recherche des appuis dans de multiples directions, afin de trouver de l'aide, puisque la municpalité joue la surdité.

Il propose dans cette lettre à H.Plagnol plusieurs pistes de solution parmi lesquelles : le retour de ces 13 personnes dans l'algeco qu'ils ont quité, leur entrée dans un autre préfabriqué à implanter sur un terrain municipal, l'utilisation de places d'hébergements d'urgence disponibles dans d'autres structures municipales, etc..

 

C'est un hébergement d'urgence qui est demandé en priorité pour donner le temps, durant la période hivernale, de trouver une solution plus pérenne. Uns solution d'urgence et intérimaire est-elle impossible dans une ville de 76 000 habitants, une des plus riches de l'Ile de France?

Composition du Comité de soutien : ASSOUEVAM, ATD Quart Monde, Elus PS et PCF de Saint-Maur, Union locale FCPE, LDH Saint-Maur-Bonneuil, MRAP Champigny, NPA Champigny, Parti de Gauche, PS Saint-Maur, RESF Saint-Maur, Romeurope 94, Sud-Education Créteil, Sud-Santé 94, Les Verts-Europe Ecologie, Vie Nouvelle des boucles de la Marne.

Contact : Laurence Alimi (06 30 48 97 28), Michel Bréhier (06 30 01 16 94), Claudine Fouiqueré (06 12 11 51 63)

 

Que faut-il faire pour se faire entendre ?

Quelle situation et quelles solutions pour les 3 familles Roms de Saint-Maur (7 adultes et 6 mineurs)

CONFERENCE DE PRESSE du Collectif de soutien aux familles Roms

LUNDI 8 NOVEMBRE A 18 HEURES

sur le parvis de la mairie

Dans une ville de 76 000 habitants,

est-il vraiment impossible d'héberger 13 personnes en urgence

puis de construire une solution durable et digne pour mettre fin à l'errance de ces familles !

Venez nombreux les soutenir !

 

Communique de presse : Collectif de soutien aux Roms de Saint-Maur

 

Lire la suite : Quelle situation et quelles solutions pour les 3 familles Roms de Saint-Maur (7 adultes et 6...

Copyright ©2018 pssaintmaur94.org
f t g m