Du logement social à Saint Maur ... Pourquoi faire !

Catégorie parente: Divers
Création : mardi 18 septembre 2012 13:54
Mis à jour : samedi 3 octobre 2015 01:03
Publication : mardi 18 septembre 2012 13:54
Écrit par Jean-Louis Barthélémy
Affichages : 1492

Saint-Maur lanterne rouge dans le domaine du logement social en France !

Ce n’est pas une nouveauté…et les gesticulations (prestations) télévisuelles de notre maire ne nous ont guère convaincu sur l’impossibilité de remédier à cet état de fait.

Car loin de s’améliorer, la situation se dégrade depuis 10 ans puisque le manque de logements sociaux qui était de 5000 environ à l’époque est maintenant de plus de 6000 !

 

Explication : en proportion, il s’est construit plus de résidences principales que de logements sociaux, preuve qu’il existe bien des terrains à bâtir dans la ville.

Or c’est bien le maire qui délivre les permis de construire ?

 

Devant l’urgence du problème, ne pourrait-on pas imposer aux constructeurs un certain nombre de logements sociaux par immeuble ? Par exemple les rez-de-chaussée plus difficiles à vendre.

D’autre part, quoiqu’en dise la majorité municipale, la ville possède quelques ressources foncières qui pourraient en priorité être dédiées à la construction de ce type de logements.

Un partenariat avec le département et la région, propriétaires également de divers biens fonciers à Saint-Maur pourrait s’établir via l’OPAC du Val de Marne dont la vocation est de proposer de tels logements.

Comme chacun sait, symbole de son désintérêt en la question, l’équipe Plagnol s’est rapidement désengagée de l’OPHLM de Saint-Maur  cédant la gestion à des bailleurs privés, mais elle peut encore agir via la SIEM (société immobilière d’économie mixte) même si déjà une large partie du parc a été requalifiée en « logements sociaux »…

 

Certes, face une telle incurie en la matière depuis 40 ans, il est difficile de redresser la barre mais les Saint-Mauriens attendent plus d’imagination et surtout de volonté politique de leurs édiles.

Certains se demandent même si la ségrégation sociale qui résulte de ce déficit n’est pas voulue, l’équipe actuelle ayant assimilé sur ce sujet l’antienne de l’ancien maire (JL Beaumont) si souvent répétée : « Le logement social ?, les Saints-Mauriens (sous-entendu ‘ mes électeurs’) n’en veulent pas » !

Triste constat car au delà des chiffres et des amendes à payer (rassurez-vous, elles ne peuvent dépasser 10% du budget de la ville !), il y a la dure réalité :

Nos concitoyens aux revenus les plus modestes (jeunes, employés communaux par exemple) ne trouvent pas à se loger à Saint-Maur et sont obligés de changer de commune.

Est-ce vraiment cela que vous désirez monsieur Plagnol ?

 

Jean-Louis Barthélemy