Les échos du Conseil Municipal du 23 mai 2019

Voir également l’enregistrement vidéo de la séance et le Compte rendu analytique

Plutôt cafouilleux ce Conseil municipal du 23 mai 2019 avec, qui plus est, un démarrage peu glorieux

pour la majorité !
Plutôt cafouilleux, car un ordre du jour et un document complet (plus de 110 feuilles) modificatifs
étaient déposés sur table comprenant notamment, des notices complémentaires et une retirée (Soutien
de la ville à la reconstruction de Notre Dame). Au total, pour l’ensemble des membres du Conseil,
quelques 12 000 pages remplacées, sans compter le travail des agents municipaux pour confectionner
de nouveaux documents, en assurer le tirage, etc.. tout en respectant les délais. Le temps où l’on
vantait « les petites économies qui faisaient les grands économies », en prenant comme illustration
l’impression « recto-verso à raison de 2 pages par feuille » .... (concept novateur, s’il en était !!!??)
semble bien révolu !
Et toujours au rayon cafouillage : des erreurs matérielles dans les nouveaux documents (ex : Point
n°56) ; des engagements pris antérieurement par le maire publiquement non repris dans une notice
modificative CM 23 mai 2019 Point 4 Corrections formelles apportées aux statuts du Fonds de dotation (Intervention d Catherine Thèves – Groupe Saint-Maur écologique et solidaire)
Proximité des vacances d’été ou approche de fin de mandat ?
Démarrage peu glorieux pour la majorité puisque le compte-rendu analytique du 28 mars 2019 a été
rejeté par l’ensemble des élus de l’opposition (7 voix) + 1 Abstention. En cause, les 15 points de
l’ordre du jour du Conseil municipal du 28/3/2019 passé en moins de 3 minutes alors que notre
collègue continuait à s’exprimer, le micro coupé. Suite à notre interpellation des services de la
Préfecture sur ces pratiques peu démocratiques, le maire a été obligé de ré-inscrire tous ces points au
présent conseil CM 23 mai 2019 Point 2 Approbation du procès-verbal de la séance du Conseil municipal du 28 mars 2019 (Intervention d’Elisabeth Bouffard-Savary – Groupe Saint-Maur écologique et solidaire)


Au-delà, parmi les points intéressants : la mise en place d’une indemnité kilométrique vélo pour les
agents de la ville (Point 6), une mesure demandée plus d’une fois par notre groupe ; la mise en place
d’un plan pluri-annuel d’investissement et dépenses d’énergie pour l’éclairage public (point 12) ; la
construction d’une plate-forme multi-raquettes au stade Paul Meyer, suite à une « manifestation
d’intérêt spontané ».. ?
On notera par ailleurs un rapport sur l’amélioration qualitative de l’offre de restauration
scolaire ; elle est indéniable (introduction du bio, repas végétarien, pesées pour lutter contre le
gaspillage, et maintenant, tri des bio-déchets, ...) ; la mise en place de la Loi Alimentation, notamment
et une prise de conscience, bien que trop lente ( il y a encore peu de temps, il nous était affirmé que le
bio était un phénomène de mode !) ont fini par jouer ... mais tout cela reste à parfaire CM 23 mai 2019 Point 18 Rapport sur l’amélioration qualitative de l’offre de restauration scolaire (Intervention d’Elisabeth Bouffard-Savary – Groupe Saint-Maur écologique et solidaire)
Le projet de patinoire en glace naturelle pour les fêtes de fin d’année (« naturelle » : précision
2019 ajouté par la majorité municipale pour certainement témoigner de son intérêt pour

l’environnement) a reçu un accueil frileux auprès des élus de l’opposition : 7 voix Contre). Trop cher,
trop énergivore (car justement il faut fabriquer beaucoup de glace, et donc consommer beaucoup
d’électricité avec une température moyenne de 8° en décembre à Saint-Maur), non indispensable, etc
...CM 23 mai 2019 Point 21 Patinoire en glace naturelle de Saint-Maur : approbation de la convention-type et des tarifs de parrainage pour 2019 (Intervention d’Elisabeth Bouffard-Savary – Groupe Saint-Maur écologique et solidaire)
L’élaboration d’une charte de lecture : une démarche à la fois pertinente et classique menée par les
collectivités territoriales. Mais, s’agissant du projet de Saint-Maur, la question a été de connaître l’état
d’avancement de cette charte ? Pas de réponse. Qui a été consulté parmi les associations : pas de
réponse. Les auteurs saint-mauriens ont-ils contribué ? Pas de réponse. Quant à notre proposition
d’inscrire le rôle de la médiathèque comme un des objectifs de cette Charte de la lecture : réponse
polémique, moqueuse, limite persifleuse (Point 26 : Elaboration d’une charte de la lecture à Saint-
Maur).
La tonalité d’ensemble de ce Conseil du 23 mai 2019 ? Plus « urbaine » qu’à l’accoutumée mais avec
les opacités, contre-vérités et pirouettes habituelles.

Elisabeth Bouffard-Savary
Rédigé 3 juin 2019

Copyright ©2019 pssaintmaur94.org
f t g m