Questions d’actualité du Groupe « Saint-Maur écologique et solidaire » Conseil municipal du 27 septembre 2018

 

 

Pour information : les questions sont adressées au maire 24 à 48h avant la séance du conseil

Les réponses détaillées sont consultables dans la vidéo ci-jointe

*********************

Question 1 - Hébergements des migrants au gymnase G. Noël : quelles sont les propositions de la ville pour participer et soutenir l’élan de solidarité des Saint-Mauriens ?

Question 2 - Quel est le bilan pour Saint-Maur de l’impact des compétences transférées à l’Etablissement Public Territorial Paris Est Marne et Bois ?

Question 3 - Quel est le bilan pour les familles st-mauriennes des nouvelles grilles tarifaires de péri-scolaires ?

Question 4 : Quelles mesures pour lutter contre les frelons asiatiques présents à Saint-Maur ?

 

Question 1 - Hébergements des migrants au gymnase G. Noël : quelles sont les propositions de la ville pour participer et soutenir l’élan de solidarité des Saint-Mauriens ?

« Des Saint-Mauriens ont tenu à accueillir avec plaisir et bienveillance la centaine de migrants dès leur arrivée vendredi 21/9/2018 au gymnase Gilbert Noël, réquisitionné par le Préfet, pour les héberger jusqu’au 21/10.

A la réunion organisée mardi 25/9/ 2018, en concertation avec l’association Aurore, vous avez invité les Saint-Mauriens à s’engager au service des migrants. De nombreuses propositions ont été faites mais les moyens des particuliers et des associations sont limités, alors que la ville dispose de nombreux équipements, culturels, sportifs. Qu’allez-vous proposer, au nom de la ville, pour participer et soutenir l’élan spontané de solidarité des Saint-Mauriens ?

Réponse : Après avoir résumé la situation et énuméré les actions menées par la municiplité (réquisition du Préfet, obligation pour la ville de redéployer les activités sportives -le judo principalement- sur d’autres équipements impliquant diverses prises de contact au niveau associatif, respect de l’ordre public, participation à une réunion d’information pour l’organisation des actions bénévoles (25/9/2018)), le maire en réponse à nos demandes déclare, notamment : « Aujourd’hui la ville a fait tout ce qu’elle pouvait… », «.. on fait en sorte que cela se passe bien… », « La ville n’a pas la faculté de faire plus ». Le tissu associatif, relai naturel des bonnes volontés, est présent.

Commentaire : En d’autres termes, pas de soutien aux bénévoles, pas d’accès aux équipements sportifs saint-mauriens, etc..Aucune référence à la notion d’hospitalité au niveau municipal. Celle-ci est laissée aux citoyens et aux associations, qui par ailleurs « bénéficient » de larges coupes dans leurs subventions.

Question 2 - Quel est le bilan pour Saint-Maur de l’impact des compétences transférées à l’Etablissement Public Territorial Paris Est Marne et Bois ?

A la faveur du futur Rapport d’activité 2017 de l’EPT, il serait très utile, d’ici la fin de l’année, de faire un point d’information, à l’ensemble du Conseil, de l’impact sur la ville des compétences transférées à l’EPT, et notamment en termes de diminution des effectifs, de masse salariale, de dépenses de fonctionnement, et de contreparties financières, etc. et, de pouvoir décisionnaire de notre conseil municipal, notamment pour les compétences Plan Climat Energie, équipements culturels et sportifs et actions sociales.

Pour ce soir, le CM peut-il être informé de l’avancement du Plan Climat Air Energie Territorial en cours d’élaboration ? »

Réponse : Déclarant que ces transferts de compétences n’ont pas généré d’économies à la ville, il est indiqué que les éléments seront fournis lors du Rapport d’Orientation Budgétaire. Avec un éclairage : pas d’économies, perte de 400 000€ suite au mécanisme fiscal

S’agissant du PCAET (lancé 25/9/2017) : réunions d’ateliers, réunions avec les associations (27/9/2018). Le Plan d’Action sera présenté au conseil de territoire de décembre 2018..

 

Question 3 - Quel est le bilan pour les familles st-mauriennes des nouvelles grilles tarifaires de péri-scolaires ?

« Au conseil municipal du 28 juin dernier, nous avons demandé qu’un bilan de l’impact des nouvelles grilles pour les familles saint-mauriennes soit présenté au CM de rentrée, donc aujourd’hui. Quel est-il ? Quel est le nombre de familles pour lesquelles le coût augmente (+5% ; +10% ; +15%, etc…)/et le nombre de familles pour lesquelles il diminue (-5% ; -10% ; -15%, etc..) ? Dans quelles tranches de quotients se situent-elles ?

Réponse : Les tarifs sont rappelés, ainsi que la création de 10 tranches et le fait d »’avoir travaillé au plus juste ,(en précisant que les APL enlevées du calcul du quotient) ; les augmentations ne sont pas contestées mais le maire rappelle que le coût est sans comparaison avec le coût d’une garde individuelle. A l’appui de l’ «acceptation » des nouveaux tarifs, des augmentations de fréquentation sont mentionnées.

Commentaire : La question porte sur le bilan de l’impact sur les familles, et non sur les tarifs et les tranches auxquels nous nous sommes opposés lors de leur vote en conseil municipal. Il est trop tôt dit le maire (pour le bilan)…. Il est vrai que nous en sommes en début de séquence, mais on ne peut imaginer que ces décisions de modification de grilles tarifaires et d’augmentations des tarifs aient été prises sans simulations d’impacts et qu’au terme d’un mois de fonctionnement et notamment, de très nombreuses inscriptions, on ne soit pas en mesure de savoir comment on se situe par rapport à la prévision d’impacts. A moins que les décisions soient prises en tâtonnant …..

Question 4 : Quelles mesures pour lutter contre les frelons asiatiques présents à Saint-Maur ?

« Le frelon asiatique a attaqué en nombre les ruches installées à Saint-Maur, provoquant des dégâts importants en prédation d’abeilles, sans compter les risques sanitaires encourus par les habitants. Cette espèce invasive, est classée nuisible en catégorie 2 ; les nids s’installent en grande hauteur à l’abri des regards, tant dans le domaine public que privé ; il est donc essentiel que la ville se saisisse rapidement de cette situation.

Seriez-vous d’accord pour mettre en œuvre dès maintenant les actions suivantes :

  • Former les services de la ville à la reconnaissance des nids primaires du frelon (1 reine et quelques dizaines d’individus) puis secondaires (des milliers), avec nomination d’un référent ?

  • Installer des pièges sélectifs sur le domaine public ?

  • Sensibiliser l’ensemble de la population à la détection de ces mêmes nids (via St-Maur Infos et Internet, animations sur stand), et organiser la collecte des informations (via le site de la ville) ?

  • Prendre en charge la destruction des nids, quel que soit le statut du propriétaire du terrain, en passant un marché annuel avec un prestataire (150 à 200€ l’intervention) ou en accordant une subvention de aux apiculteurs saint-mauriens, pour les interventions dans le domaine privé ?

  • Mobiliser le Territoire Paris Est Marne et Bois pour que ces mesures couvrent tout son territoire ? »

 

Réponse : Il est rappelé que la destruction des nids n’est pas de la compétence de la ville ; que le personnel communal a reçu des instructions nécessaires pour pouvoir intervenir. Les services étudient plusieurs solutions de « luttes naturelles ». En tout cas, le sujet se pose partout en Ile de France. Les difficultés sont également d’ordre logistique (emplacement des nids). Il est convenu d’améliorer la connaissance et de communiquer dans le St Maur Infos,

 

 

Copyright ©2018 pssaintmaur94.org
f t g m